Il y a quelques mois, Bruxelles avait lancé l’idée de supprimer le lien entre les réglementations (Solvency, Bale, …) et l’obligation de recourir aux agences de notations. Il semble que ce sujet redevienne d’actualité pour … 2020.

Un article de Isabelle Chaperon pour Le Figaro :


Agences de notation : la cure de désintoxication
Bruxelles souhaite encadrer Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch et inciter les investisseurs à moins dépendre de leurs travaux. La mise en œuvre de ce projet salutaire s’avère des plus complexes, souligne l’Institut Montaigne.
La notation financière dans la sphère économique, c’est un peu comme le bisphénol A dans les emballages: elle s’est révélée dangereuse à haute dose, il y en a partout et on ne sait pas par quoi la remplacer. Impossible donc de s’en passer du jour au lendemain…
(http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/05/06/20002-20130506ARTFIG00685-agences-de-notation-la-cure-de-desintoxication.php)