#612Rencontres sur les réseaux sociaux (@ecoledecom) #SocialMedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

La Gazette de Sup de Com a parlé de la sortie du nouveau livre blanc :


#612Rencontres sur les réseaux sociaux
Lundi 12 septembre, @Alban_Jarry a publié son 4ème livre blanc. Consacré aux réseaux sociaux dans leurs usages professionnels, #612Rencontres s’apparente, par la richesse de son contenu et ses 300 pages, à un E-Book. Un ouvrage monumental en 2 tomes auquel SUP’DE COM a eu l’honneur de contribuer.

Pour lire la suite de l’article : http://www.thegazettebysupdecom.com/content/612rencontres
  

Pour participer à ce concours, toutes les indications sont sur le site du mémoire digital.

_________________________________________________________
présentations :
_________________________________________________________

    

    

    

    

Un label éthique pour les données #numériques santé & #assurance (@jeromeberanger @Label_ADEL) #BigData #ethics

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Jerome Beranger, que j’ai la chance de croiser régulièrement dans le cadre du comité scientifique sur le numérique et le big data de l’Ecole Polytechnique d’Assurances, a publié un label éthique sur les données de santé. A découvrir :


Un label éthique pour les données #numériques santé & #assurance
Le développement du numérique et son omniprésence dans notre société moderne créent un besoin grandissant de poser des repères éthiques. Dès lors, l’exploitation des données personnelles est un sujet sensible, du fait que ces dernières touchent directement à l’intimité de chaque individu. Dans ce contexte, on peut s’interroger sur la spécificité des données numériques à créer de nouvelles problématiques éthiques ou encore à renforcer certains dilemmes moraux classiques.
C’est sur cette base de questionnements, de flou ambiant, et de perte de confiance autour des entreprises qui exploitent des données numériques, que le projet ADEL (Algorithm Data Ethics Label) a vu le jour, en élaborant le premier label sur l’éthique des algorithmes de traitement et des données numériques. Cela pose les jalons d’une « éthique algorithmique », c’est-à-dire une éthique propre au numérique qui a pour enjeu d’apporter du sens à l’environnement numérique d’une structure.

Pour lire la suite de l’article : http://www.adel-label.com/
  

_________________________________________________________
présentations :
_________________________________________________________

    

    

    

Réseau social, connais-moi ! (@SandyBeky #612rencontres) #socialmedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Sandy Beky
_________________________________________________________

Réseau social, connais-moi !

Je me rappelle d’une époque, il n’y a encore pas si longtemps que ça, où la devise de tout.e. spécialiste, s’il en est, du réseautage était “ce qui importe n’est pas qui tu connais mais qui te connait”
Aujourd’hui dans un monde où 2 milliards 307 millions d’individus (soit 31% de la population mondiale)* sont des utilisateurs actifs des réseaux sociaux, on peut s’interroger sur le sens, nouveau, revisité, ré-imaginé, que revêt le mot « connaître ».

« Tu connais cette personne ? » (à remplacer par un prénom et un nom)
Combien de fois avons-nous répondu à cette question machinalement ou peut-être même de façon assurée par un “oui je la connais” ? Comment ne pas finir par avoir l’impression de connaître une personne dont on découvre, pour citer quelques exemples, les centres d’intérêt sur Twitter, les endroits qu’elle aime sur Instagram, les différents métiers qu’elle a exercé et les organisations pour lesquelles elle a travaillé sur LinkedIn, les lieux où elle se trouve et ce qu’elle fait à l’instant t sur Facebook, sans même l’avoir jamais rencontrée ? Description certes un peu caricaturale mais qui nous rappelle combien par les réseaux sociaux la notion de connaissance peut se défaire d’un lien qui, à une époque, se devait de passer par une rencontre visuelle ou un échange verbal. Epoque où l’on pouvait ignorer tout de ses voisins et tout même dire « je les connais » parce qu’on les croisait chaque matin dans l’ascenseur et échangeait un « bonjour ».
Les réseaux sociaux n’ont pas forcément changé nos rapports avec nos voisins mais ils nous ont permis d’abolir les frontières et nous faire entrer dans la vie de gens partout dans le monde et leur ouvrir les portes de la nôtre. A une subtilité près : la virtualité de ce rapport, de ce lien, si tant est qu’on souhaite le maintenir ainsi, autorise à sélectionner, doser, filtrer à volonté l’information que l’on partage. La connaissance de l’autre à travers les réseaux sociaux devient alors un étrange mélange entre ce que je présente et la lecture qu’en fait l’autre. Mélange, interprétation, projection, qui peuvent aussi créer des élans de solidarité, de générosité, inimaginables il y a encore quelques années. C’est ainsi qu’aujourd’hui des gens qui ne vous ont jamais vu, qui ne vous ont jamais parlé de vive voix, qui ne savent pas forcément qui vous êtes réellement derrière un profil de réseau social sont prêts à vous aider à localiser un membre de votre famille lors d’un événement tragique, à trouver ou retrouver emploi, à soutenir en leur nom une cause que vous défendez, à diffuser un message dans lequel elles et ils se reconnaissent ou tout simplement parce que vous leur avez demandé de le faire, à devenir des accélérateurs de votre popularité digitale, etc.
« Savoir que quelqu’un, quelque chose existe, avoir une idée de quelqu’un, de quelque chose » est l’une des définitions du mot connaître. Ce n’est peut-être que cela, connaître quelqu’un sur les réseaux sociaux et c’est peut-être ce qui en fait toute la différence avec cet autre que je ne connais alors que dans la vie réelle et que je n’ai pas toujours choisi de connaître et côtoyer. Et pour être au plus proche de ce nouveau rapport à l’autre, qui peut ne s’inscrire et exister que dans le monde des réseaux sociaux, « RéSonnaître » serait-elle une version plus adaptée du mot connaître ?
Je dédie cet article à toutes celles et ceux que je « résonnaîs » ainsi que toutes les personnes que j’ai pu aussi rencontrer dans la vraie vie après avoir fait « résonaissance ».

* source : We are social – Janvier 2016

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________

Les #RéseauxSociaux pour Oser et Agir (@FemmesBretagne) #612rencontres #Bretagne #SocialMedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Je remercie Femmes de Bretagne qui soutien le nouveau livre blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux ».

Pour vous que représentent les réseaux sociaux ?

« Les réseaux sociaux nous permettent de diffuser nos plus belles valeurs positives d’entraide, de bienveillance et d’authenticité pour nous donner envie d’oser et donc d’agir ! »

________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
Des extraits :
_________________________________________________________

    

#Chiffreclé : 7% se connectent quotidiennement à Viadeo (#612rencontres #LivreBlanc)

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Résultats de l’étude sur les réseaux sociaux (612 répondants) :

Seulement 7% du panel de répondants (612 participants) utilisent Viadeo quotidiennement, la chute est rude pour l’ancien réseau leader des professionnels français ! 43% ne l’utilisent jamais.
Dans son processus de développement, il sera important pour la plateforme française de reconquérir les utilisateurs actifs professionnels de LinkedIn et Twitter.

La partie étude du livre blanc :

    

________________________________________________________
Le tome Recnontres :
_________________________________________________________

_________________________________________________________
Des extraits :
_________________________________________________________

    

L’#influence sur les #RéseauxSociaux (@Arctus_Conseil) Prix du mémoire #Digital #étudiant

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Dans le cadre du concours, en cours, sur le prix du mémoire digital, il m’a été demandé de réaliser une tribune sur l’influence sur les réseaux sociaux. A découvrir ici.


influence sur les réseaux sociaux
Pour préparer cette nouvelle édition du Prix du mémoire digital, nous vous proposons de découvrir quelques influenceurs emblématiques de la planète web. Ils nous parlent de leur sujet de prédilection, le digital, sous toutes ses coutures… Communication, marketing, RH, médias, e-commerce, …
Cette semaine pour commencer cette série « Digital influenceur », quoi de plus logique que de donner la parole (ou plutôt le clavier) à Alban Jarry, spécialiste des stratégies d’influence digitales

Pour lire la suite de l’article : http://www.prixdumemoiredigital.com/blog/digital-influenceur-alban-jarry-nous-parle-d-influence-sur-les
  

Pour participer à ce concours, toutes les indications sont sur le site du mémoire digital.

_________________________________________________________
présentations :
_________________________________________________________

    

    

    

    

13 voies de « L’art de la guerre » pour la #communication #numérique (@CercleLesEchos)

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Traiter selon 3 voies différentes l’art de la guerre de Sun Tsu, voici le défi que nous nous sommes lancés avec Gael Chatelain et Fabrice Lamirault. Voici la troisième partie du triptyque avec un texte sur la communication numérique :


13 voies de « L’art de la guerre » appliquées à la communication numérique
Bien que datant de 600 ans av. J.-C., le texte de Sun Tzu inspire toujours de nombreuses stratégies et peut s’étendre au monde de la communication. Dans l’univers numérique actuel, où souvent il faut se distinguer et utiliser des méthodes impactantes, « L’art de la guerre » peut servir de référence. En 13 voies, il est possible d’imaginer un véritable plan de communication qui permette, pour une marque, de sortir du lot et de bénéficier d’effets d’amplification prodigieux.
Évaluer
Comprendre les règles du jeu, s’adapter au terrain avoir de la méthode, une stratégie de communication ne s’improvise pas. Pour réussir, elle doit avoir des fondations suffisamment solides ! Étude de la concurrence, pragmatisme, l’évaluation préalable est indispensable pour atteindre les objectifs fixés. Afin de surprendre, il ne faut pas hésiter à imaginer un story telling suffisamment différenciant qui permette aux cibles de relayer le message.

Pour lire la suite de l’article : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-160708-13-voies-de-lart-de-la-guerre-appliquees-a-la-communication-numerique-2029398.php
  

_________________________________________________________
présentations :
_________________________________________________________