____________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
____________________________________________________

Le premier portrait du livre blanc « 112 regards sur Twitter » est consacré à Marie-Christine Lanne, communicante d’exception qui est nominée pour les Trophée de la femme de l’année en assurance

______________________________________________________________

Le portrait #1 (2eme série) est celui de @Mc_Lanne (Marie Christine Lanne) – (Directrice Com & Engagements sociétaux chez un assureur) :


#50portraits - Marie Christine Lanne (@Mc_Lanne) - Twittos en banque finance assurance - portrait 1 - 2eme seriehttps://twitter.com/Mc_Lanne

« Il y a quelques années, alors que les médias sociaux étaient en pleine explosion, j’ai lu un article qui disait que, pour un dircom, ne pas connaitre Facebook était une faute professionnelle. Je trouve qu’aujourd’hui, quand on exerce les métiers de la communication, c’est une nécessité d’être actif sur Twitter. Il y a des choses qu’on ne peut pas bien comprendre sur les médias sociaux si on ne les pratique pas soi-même »

Depuis combien de temps avez-vous un compte Twitter ?

Depuis novembre 2011, soit près de 3 ans.
 
Quel type d’usage en avez-vous  ? Pro, Privé, les deux ?

Les deux. J’ai la chance d’avoir une fonction (directrice de la communication et des engagements sociétaux de Generali France) qui me permet de faire coïncider mes centres d’intérêts professionnels et personnels sur lesquels je m’exprime sur Twitter 

Sur quels critères vous abonnez vous à des Twittos ?

Les personnes ou organisations (Entreprises, associations et ONG) qui évoluent dans les sujets du développement durable au sens large (environnement, climat, sujets sociaux ou sociétaux, mixité / égalité des chances, initiatives innovantes…) ; je suis aussi les journalistes qui écrivent sur le secteur de l’assurance et le secteur du sport (Generali est très engagé dans le sponsoring et l’assurance des fédérations et des sportifs), les twittos qui sont des observateurs avisés du monde des médias et de la communication…mais parfois, je m’abonne aussi à des comptes dont les images et les thèmes m’interpellent ou m’amusent. Et aussi ceux qui s’abonnent à mon compte et qui s’intéressent aux sujets qui sont dans mes centres d’intérêts.

Si vous deviez définir Twitter ?

Pour moi, c’est une sorte de « place du village » numérique : c’est le cœur de l’actualité et de la vie numérique. On y trouve de tout, on y retrouve ses amis de la toile ou on y fait de nouvelles rencontres, on s’y informe, on y discute, on y écoute les opinions, on détecte les signaux (faibles ou fort) du moment ; bref on participe à la vie collective numérique….et ce village est désormais mondial. Pour moi, Twitter est devenu un fil d’information incontournable et une source irremplaçable de nouveaux contacts. Et puis après, il y a la définition plus classique : un site de microblogging en 140 caractères etc….mais ça, vous le savez déjà ! 

140 caractères ce n’est pas trop court ?

Non : ça permet de se focaliser sur l’idée essentielle que l’on veut transmettre. Et c’est une gymnastique intellectuelle amusante que de trouver des accroches courtes ! C’est comme de trouver un bon titre quand on est journaliste…

Les 140 caractères idéaux ?

Une idée d’intérêt général avec 2 ou 3 hashtags, une photo ou une infographie qui éclaire le sujet quand on peut, un lien en y ajoutant les comptes d’un ou deux amis quand on sait que ça va les intéresser pour qu’ils le relayent à leur tour.

Quels sont les principaux sujets que vous suivez   ?

L’assurance est un secteur professionnel absolument passionnant en dépit de sa mauvaise image auprès du public ! Elle est au cœur de toutes les activités humaines….alors les sujets auxquels je m’intéresse sont vastes : les risques en général, en particulier les sujets environnementaux, le changement climatique. Je m’intéresse à toutes les solutions innovantes qui surgissent dans le domaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) mais aussi aux méthodes participatives de management et aux questions de mixité au sein des entreprises. Je suis aussi passionnée des nouveaux usages nés avec Internet, les réseaux sociaux, les objets connectés. Bien sûr, je suis l’actualité des métiers de la communication et des médias, les réflexions autour de la e-réputation, mais aussi l’actualité du sponsoring sportif…Ca fait pas mal de sujets ! A titre plus personnel, je m’intéresse aussi à des sujets culturels ou artistiques.

Quels sont les principaux sujets pour lesquels vous êtes suivi ?

Ce qui touche aux risques environnementaux et climatiques, la RSE au sens large et les initiatives ou innovations dans ce domaine, les sujets de mixité…Et puis aussi l’actualité du sponsoring voile de Generali, un sport dans lequel je suis impliquée depuis plus de 20 ans.
Twitter vous a-t-il permis de faire des rencontres professionnelles ?
Oui, de nombreuses, très variées, et qui m’ont beaucoup apporté. Je trouve que suivre des personnes sur Twitter permet de cerner plus rapidement leurs centres d’intérêt…Pour certaines, quand je les rencontre enfin, je suis vraiment contente de les connaitre de visu… Les liens ont, je trouve, plus de continuum grâce à Twitter. On peut suivre le cheminement de pensée et l’actualité des personnes qu’on apprécie. En temps réel.

Quel intérêt professionnel trouvez-vous à Twitter ?

Il y a quelques années, alors que les médias sociaux étaient en pleine explosion, j’ai lu un article qui disait que, pour un dircom, ne pas connaitre Facebook était une faute professionnelle. Je trouve qu’aujourd’hui, quand on exerce les métiers de la communication, c’est une nécessité d’être actif sur Twitter. Il y a des choses qu’on ne peut pas bien comprendre sur les médias sociaux si on ne les pratique pas soi-même.

Si vous deviez citer 5 comptes Twitter à suivre :

Pffff, c’est difficile de choisir 5 personnes alors que justement Twitter permet de ne pas avoir à faire de choix restrictif  !
Sur les sujets du développement durable, @EntrepreneurAv qui est un réseau de près de 800 entrepreneurs qui veulent conjuguer leur performance économique avec des politiques sociales et environnementales de progrès. Leur compte Twitter rassemble plus de 8000 followers qui y trouvent comme moi beaucoup d’initiatives exemplaires et des idées pour entreprendre avec « un petit supplément de conscience ».
Sur les sujets de communication, @olivcim (Olivier Cimelière) : journaliste à l’origine, ancien dircom de Nestlé waters, d’Ericsson ou Google, il est aujourd’hui associé de l’agence Wellcom en charge du digital. Il tient un blog sur les sujets de communication ( http://www.leblogducommunicant2-0.com/) et a beaucoup écrit pour encourager les dirigeants à être présents sur les réseaux sociaux. Je trouve qu’il décrypte avec pertinence les grands sujets de com.
Sur l’assurance, je suis beaucoup les journalistes du secteur. Difficile d’en citer parmi eux….mais je ne résiste pas à un clin d’œil à @FLIMOGE (François Limoge) de l’Argus de l’assurance et @MWeinberg (Mireille Weinberg) qui ont été parmi les premiers twittos à nous avoir montré le chemin… (sans oublier le compte d’@Alban_Jarry, forcément !)
Et, sur l’actualité de Generali, bien sûr, mon boss, @Eric_R_Lombard qui se montre très actif (et il s’intéresse à la voile en plus !)…. Quand il est arrivé chez nous fin 2013, il a tout de suite placé le digital au cœur de sa vision stratégique. Beaucoup de gens se sont intéressés davantage aux médias sociaux à partir de ce moment-là. Dans ce domaine aussi, c’est bien que l’exemple vienne d’en haut !

Si vous deviez vous décrire en 5 Hashtags ?

#Enthousiaste #Engagée #RSE #Open #JadoreMaBoite

Etes-vous actif sur d’autres plates-formes de réseaux ou médias sociaux ?

Oui, je suis très active sur Scoop it qui est un formidable outil de veille et de curation de contenus (c’est-à-dire de sélection de contenus pertinents sur des thématiques qui m’intéressent) et qui me permet ensuite d’alimenter mes comptes sur les réseaux sociaux. Je suis aussi présente sur LinkedIn et, de façon plus discontinue sur Google+ et Facebook.

Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner à des débutants sur la plate-forme ?

Les medias sociaux, finalement, je trouve que c’est comme l’art de la conversation : d’abord, il vaut mieux écouter avant de s’exprimer. Ça permet d’observer les usages et ceux qui s’expriment. Ensuite, il faut parler quand on a quelque chose à dire, choisir une ou plusieurs thématiques sur lesquelles on se sent légitime à parler. Et puis après, il faut rester présent dans la conversation.
Je tente une métaphore : c’est un peu comme quand on invite des amis à dîner : si vous ne parlez que de vous (ou de votre entreprise), vous êtes ennuyeux rapidement. Il faut parler des sujets qui intéressent les autres, qui s’inscrivent dans leur époque, dans l’actualité ; rebondir sur les propos de vos invités (votre time line), en restant fidèle à ce que vous êtes. Il faut aussi s’inscrire dans la durée et ne pas y être par à-coups. Twitter comme d’autres médias sociaux est un investissement : il faut donner pour recevoir. Plus vous y êtes actifs, plus vous élargissez votre communauté. Je trouve qu’il y a un changement de paradigme sur les médias sociaux : plus vous partagez vos informations et centres d’intérêt, plus vous êtes reconnu. Ca bat en brèche la vieille idée de rétention d’information selon laquelle « information = pouvoir ». Je pense que cette culture numérique aura inévitablement des répercussions dans le domaine du management des entreprises.

Vous êtes engagée avec l’association Femmes et Développement Durable, pouvez-vous nous en dire plus ?

D’abord, à titre d’anecdote, c’est une association que j’ai connu sur les réseaux sociaux. Elle fédère une communauté de près de 600 femmes… et hommes. D’abord créé de façon informelle il y a près de 10 ans, le réseau s’est constitué en association en 2012, instaurant une communication plus dynamique sur les réseaux sociaux, sous l’impulsion de sa présidente Angélie Baral. C’est une généraliste de l’environnement, écologue de formation, qui réalise de la veille sur les sujets de l’environnement et du développement durable (@greenvibes). L’association accueille aussi bien des TPE que des chargés du développement durable au sein de grands groupes, d’institutions publiques mais aussi des universitaires et des responsables d’ONG. Le réseau organise des conférences et des « dîners greenworking », ouverts aux hommes comme aux femmes. J’ai rejoint le bureau début 2013…c’est un prolongement plus personnel dans les domaines du développement durable que je connais bien grâce à mon métier. Cela m’a aussi permis de découvrir directement le fonctionnement d’une petite association, forcément très différent de celui d’une grande entreprise. C’est très enrichissant de voir comment les petites associations font tant de choses avec peu de moyens. Juste grâce à l’énergie et l’engagement des celles et ceux qui l’animent mais aussi grâce à leur tissu relationnel.

Quelques liens :
 
Twitter : @Mc_Lanne
Linkedin : https://www.linkedin.com/pub/marie-christine-lanne/16/56/842
Blog ou sites : http://www.generation-responsable.com et http://www.generali.fr

Autres :
Scoop It : http://www.scoop.it/u/m-christine-lanne
Twitter : @ReseauFemmesDD 
Blog ou sites : http://www.femmesdd.fr/

    

_________________________________________________________
Livre Blanc :
_________________________________________________________

_________________________________________________________
Présentations :
_________________________________________________________