______________________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
______________________________________________________________

Indispensables dans le monde professionnel, les réseaux sociaux deviendraient-ils un pré requis pour poursuivre certaines études ? (personnellement il me semblait que les études étaient plutôt faite justement pour apprendre ce que l’on ne connait pas 😉 )
Fin août, j’interviendrai dans une grande école de commerce pour expliquer l’intérêt pour un professionnel, un dirigeant ou une marque d’être présent sur les réseaux sociaux 🙂
a lire :


Recalé de Master 2 parce qu’il n’était pas sur les réseaux sociaux
Le tribunal administratif de Nantes a suspendu la décision de l’université d’Angers qui refusait l’accès en master 2 à l’un de ses étudiants qui n’avait pas de compte Twitter et LinkedIn.
Peut-on être étudiant en communication et ne pas avoir de compte Twitter ? A priori non selon l’université d’Angers. En avril dernier, un étudiant a vu sa candidature en Master 2 Marketing et TIC (Technologies de l’information et de la communication) refusée, rapporte Ouest France. L’université avait alors invoqué l’absence de compte Twitter et LinkedIn du postulant. Depuis, le jeune homme âgé de 22 ans, a engagé des poursuites contre l’établissement. Mercredi, le tribunal administratif de Nantes a suspendu la décision de la faculté d’Angers, qui dispose désormais dispose de huit jours pour procéder à l’examen d’une nouvelle demande.

A lire également la version de Ouest France :


Angers. L’étudiant lésé faute de compte Twitter bientôt réinscrit ?
Un Angevin de 22 ans avait vu son inscription en master 2 refusée faute de compte Twitter. Aujourd’hui, le tribunal administratif de Nantes a suspendu cette décision.
Le tribunal administratif de Nantes a suspendu la décision de l’université d’Angers qui refusait l’accès en master 2 à l’un de ses étudiants. La raison invoquée ? Le jeune homme n’est pas présent sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, un doute a été soulevé quant à la légalité de la décision prise par l’université.
La présidence de cette université de l’Ouest dispose de huit jours pour procéder à l’examen d’une nouvelle demande. Elle devra donc décider si elle maintient ou non la décision qu’elle avait prise courant avril.
Pour Maître Verdier, avocat de l’étudiant, il s’agit d’une « première victoire ». Contacté ce matin, l’avocat comme son client se disaient« satisfaits » bien que « rien n’est encore gagné ».

_________________________________________________________
Autres présentations :
_________________________________________________________

    

    

________________________________________________________
100 influenceurs de 10 marques :
_________________________________________________________