____________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
____________________________________________________

Karine Welter m’a interrogé dans le cadre d’un article sur les 10 000 caractères dans Twitter :


Twitter à 10 000 caractères : c’est grave docteur ?
Quand la nouvelle de l’ « abandon » des 140 caractères a été lancée par Twitter début janvier, la communauté s’est affolée. Au-secours ! Ca dénature le réseau ! Misère, Twitter se fait « facebookiser » ! Les formules ont fleuri, les petites phrases aussi. Elles m’ont fait sourire, je dois le dire.
Au-delà des passions déchainées au lendemain de l’annonce, qu’en est-il vraiment ? Quelles sont les incidences concrètes de Twitter à 10 000 signes vues de la petite lorgnette du content marketing ? Quelles sont les opportunités éventuelles pour les entreprises ?
J’ai donné la parole à quelques experts pour essayer d’y voir plus clair :
– Alban Jarry, expert réseaux sociaux et auteur de plusieurs livres blancs remarqués sur les réseaux sociaux
– Francis Méléard, co-fondateur de l’agence Pim-Bim, en duo avec Isabelle Defay, également co-fondatrice de Pim-Bim..
Leurs réponses ne sont pas tranchées, elles recèlent un peu de « pour », un peu de « contre »… et, dans les deux cas, un recul pertinent sur le sujet.

Pour lire la suite de l’article : http://etc-co.fr/twitter-a-10-000-caracteres-cest-grave-docteur/

_________________________________________________________
Présentations :
_________________________________________________________