____________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
____________________________________________________

Voici un extrait, écrit par Guillaume Bayre, du livre blanc « 112 regards sur Twitter »

Pour les entreprises, Twitter est un lieu d’affaires

Depuis la publication par Alban du premier Livre Blanc « Twitter conté par 50 personnalités de la Banque Finance Assurance »en septembre 2014, ce ne sont pas les fonctionnalités du service qui ont sensiblement évolué. Hormis l’intégration de Periscope, application de diffusion vidéo en direct encore balbutiante en termes d’usage par rapport à Twitter, l’outil mue peu. Il s’utilise aussi simplement aujourd’hui qu’hier – preuve qu’il est bien né, s’il en fallait.

En revanche, ses utilisateurs ne cessent d’en développer et approfondir ses usages. Espace d’information et de discussion au départ, Twitter est devenu le lieu où se réalisent les affaires, tout comme l’était l’agora des cités antiques.
Au quotidien, chacun peut constater de multiples indices de cette évolution. Qui n’a pas retweeté récemment une offre d’emploi ? On voit en effet de plus en plus de start-up cherchant à pouvoir un poste démarrer le processus en tweetant. Les tweets sponsorisés sont quant à eux déjà utilisés par 100.000 entreprises dans plus de 200 pays et territoires utilisent Twitter pour développer leur activité.

Le monde de la finance, en particulier, a bien compris que Twitter pouvait être une source de rendement considérable. La rapidité et la concision des tweets sont un atout pour les opérateurs de marché, extrêmement nombreux à l’utiliser.
Comme on l’a vu le 21 septembre avec le tweet de Hillary Clinton au sujet du prix des médicaments, un seul message peut entraîner de profondes répercussions sur le marchés : mieux vaut être averti ! Et pour cela, la veille sur le réseau aux micro-messages est indispensable.
Mais au-delà de ces cas spectaculaires, bien des investisseurs ont réalisé que Twitter pouvait déceler très tôt des tendances de marché, une modification du moral des intervenants, du sentiment envers une société cotée… Une utilité avérée aux yeux de Bloomberg, qui a récemment annoncé l’intégration en temps réel de données générées par Twitter dans son flux à destination des professionnels.

Il est fort à parier que ces usages business très concrets vont continuer à se développer. Bientôt, on pourrait voir davantage de propositions d’affaires, d’appels d’offre, de recherche de candidats etc. directement sur Twitter.

    

    

    

_________________________________________________________
Présentations :
_________________________________________________________