Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Sébastien Bourguignon
_________________________________________________________

Les réseaux sociaux vecteurs de rencontres incroyables

Il y a encore quelques années de cela, il n’y a pas si longtemps finalement, nos relations étaient constituées de nos amis proches géographiquement, de notre famille, de nos collègues de travail, et surtout de ceux avec qui on avait développé des relations et avec lesquels on partageait des affinités. Les rencontres se faisaient par le biais de cet entourage, au détour d’une réunion de famille, d’une activité professionnelle ou d’un événement entre amis par exemple. C’est le paradigme qui prévalait jusqu’à la moitié des années 90 environ, juste avant le début de l’explosion d’internet et du téléphone portable. Une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Les opportunités de faire de nouvelles rencontres étaient donc extrêmement limitées, qu’il s’agisse de trouver l’amour, un nouveau job ou un nouveau client, il fallait jouer avec les règles du monde « réel ». Alors oui cela fonctionnait très bien, et cela fonctionne toujours très bien encore aujourd’hui, mais les choses ont tout de même énormément évoluées, tout s’est accéléré, y compris les capacités dont nous disposons aujourd’hui pour rentrer en contact avec à peu prêt n’importe qui, entretenir des relations et de développer des liens sans même ne s’être jamais rencontré avant. La plus grande force des réseaux sociaux réside sûrement là.

Alors vous me direz « OK mais pour quoi faire ? Pourquoi rencontrer n’importe qui ? », c’est encore ce que j’entends souvent de la part de personnes qui n’ont pas intégré les codes des réseaux sociaux. Ma réponse est simple, parce que vous en avez besoin mais vous ne le savez pas encore. Prenons mon cas particulier. J’ai eu la chance, depuis deux ans, d’échanger avec des centaines de personnes que je ne connaissais pas avant. Chacun de ces échanges a été intéressant, pour les apprentissages que j’en ai tirés, pour les contacts nouveaux qu’ils m’ont apportés, ou pour les informations utiles que j’ai pu en retirer. J’ai pu rencontrer, grâce à LinkedIn, des personnalités comme Alban Jarry justement, même si nous avons travaillé pendant plusieurs années dans la même entreprise, il s’avère que sans ce réseau social, jamais nous ne nous serions croisés autrement. Nous ne travaillions pas du tout dans les mêmes entités de l’entreprise, nous n’étions même pas localisés au même endroit géographiquement. Bref, LinkedIn a permis cette prise de contact au démarrage, puis des échanges qui, au fur et à mesure, nous ont rapprochés.

Si j’avance un peu plus dans le temps après cette mise en relation avec Alban, je me suis lancé dans le projet #PortraitDeStartuper qui n’aurait jamais pu exister si les réseaux sociaux n’avaient pas existé. Les 180 startupers qui ont participé au projet ont tous été contactés grâce à LinkedIn, Facebook et Twitter depuis mai 2015, ou ont été mis en relation avec moi grâce à des personnes que j’ai rencontrées sur ces mêmes plateformes. De ce projet est sorti un livre blanc « 80 #PortraitDeStartuper », un condensé des portraits qui avaient été réalisés en 2015, et une vingtaine de contributions de personnalités du monde de l’innovation, du digital et des startups, dont entre autre Axelle Lemaire (Secrétaire d’État Chargé au Numérique), Gilles Babinet (Digital Champion), Emmanuelle Leneuf (Créatrice du Flashtweet) ou encore Alban Jarry 😃 Et vous l’aurez compris, j’ai approché toutes ces personnalités grâce, encore une fois, aux réseaux sociaux, et le plus fort dans tout ça c’est qu’en plus, elles ont accepté de participer à l’aventure.

Ce qui revient souvent dans la discussion lorsque je parle de l’utilisation des réseaux sociaux avec des personnes qui ne les utilisent pas souvent ou pas correctement, c’est la crainte qu’elles peuvent avoir à rentrer en contact avec d’autres personnes qu’elles ne connaissent pas. Elles se posent souvent des questions métaphysiques du type « Mais que va-t-on penser de moi ? » ou encore « Ne va-t-on pas me prendre pour un malotru ? » Et ma réponse est immuable, l’expérience montre que non, si vous êtes humble, que votre objectif n’est pas de polluez la messagerie de la personne que vous approchez, et cela se sent rapidement, les gens sont plutôt ouverts. Une fois ce premier pas passé, vous aurez différents types de retours, celui de ceux qui vous remercieront pour être entré en contact avec eux, celui de ceux qui voudront savoir en quoi ils peuvent vous aider, certain vous demanderont sûrement la raison pour laquelle vous souhaitez être connecté à eux, mais je peux vous garantir que vous n’aurez jamais un retour sous forme de rejet d’un contact pris sur un réseau social.

Que faire une fois que vous êtes connectés ? Et bien jetez-vous à l’eau, envoyez votre message, votre requête à la personne que vous avez contactée. Et surtout, parce que c’est le plus important, passez rapidement à un modèle IRL « In Real Life », en gros sortez de derrière votre clavier et rencontrez les gens. Là aussi cela peut faire peur à certains, je l’ai entendu de nombreuses fois, mais la vérité c’est que c’est souvent beaucoup plus facile que ce que l’on peut l’imaginer. Le meilleur est souvent derrière ces rencontres. Personnellement, je fais principalement cela au cours d’un déjeuner, plus convivial et moins formel. Vous avez une fenêtre de tir suffisante pour faire connaissance et pouvoir échanger sur vos problématiques respectives. Le bonus dans tout cela, c’est que vous en ressortirez constamment grandit par la rencontre, je n’ai jamais été déçu, les choses se sont toujours faites simplement, quel que soit la personne rencontrée.

En conclusion, je pourrais vous raconter des dizaines d’anecdotes de mes rencontres au travers des réseaux sociaux, toutes plus incroyables les unes que les autres, toutes me prouvant que le monde est vraiment très petit, toutes m’incitant à poursuivre sur cette voie. Vous aurez donc compris que les réseaux sociaux, quel qu’ils soient, sont un formidable outil de rencontres, de développements de réseau, d’opportunités. C’est comme cela qu’Alban, après avoir été un collègue inconnu, puis une relation professionnelle, est devenu un ami pour lequel je suis fier de pouvoir écrire ces quelques lignes, et ainsi participer à son aventure pour ce nouveau livre blanc qui ne manquera pas, et j’en suis sûr, de faire parler de lui et de générer de nouvelles rencontres incroyables.

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________