Des #réseauxsociaux pros pour gagner en efficacité (@FredCintrat) #612Rencontres #socialmedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Frédérique Cintrat
_________________________________________________________

Des réseaux sociaux professionnels pour gagner en efficacité

Les réseaux sociaux professionnels : on peut s’y perdre comme on peut y gagner en efficacité, on peut conforter une expertise comme on peut créer l’illusion, on peut y passer des heures à errer comme on peut gagner un temps fou. Parfois j’entends « je n’ai pas le temps pour ces trucs superficiels » ou encore « moi, je préfère les vraies rencontres, les vrais gens », comme si aujourd’hui on était dans un choix binaire, comme si c’était l’un ou l’autre, alors que l’un est au service de l’autre et réciproquement.

Quand on fait du « réseau », ou on s’inscrit dans un réseau, à titre professionnel c’est a priori pour développer une activité professionnelle, une situation professionnelle, et nouer et conforter des liens professionnels avec les personnes que l’on rencontre ou non. Si l’on cherche des amis, ou si l’on veut entretenir des relations avec ses amis, on utilise a priori d’autres moyens. Alors, ce sont pour moi bien des outils, davantage qu’une fin en soi. Et convaincue que le networking pro, en général, permet développer carrière ou activité, j’en ai même fait mon nouveau métier en créant une startup, appli web d’aide au « réseautage » business AXIELLES.COM.

Lorsque que j’étais salariée, directrice commerciale, LinkedIn était pour moi un formidable instrument qui me servait à gérer mes contacts réseaux (demande de contacts LinkedIn avec toute nouvelle carte de visite), à maintenir le lien, à en savoir plus sur mes interlocuteurs avant un rendez-vous, à fédérer une communauté à travers un groupe. Je n’ai découvert twitter que tardivement en 2014, juste avant de publier mon livre « Comment l’ambition vient aux filles ? » et de créer mon entreprise. J’ai continué à utiliser LinkedIn comme outil de gestion de contacts, pour développer, entretenir facilement et simplement mon réseau à distance depuis la province, entre les rencontres, ainsi que pour communiquer. Twitter me permet en outre de faire de la veille sur les sujets qui m’intéressent, c’est la revue de presse par excellence, très bon moyen pour me tenir informée et pour partager, publier, et également derrière 140 caractères de rester en liaison avec mon écosystème. Ce sont de puissants outils de veille, d’animation, d’ouverture, de connexions, et des mini plaquettes individuelles et corporate, mais quand vous êtes « slasheur », attention car votre identité pro sur le web est unique, alors il faut cohérent choisir et assumer sa ligne de publication qui doit été lisible.

Grace aux réseaux sociaux professionnels, linkedIn et Twitter, j’ai pu entrer en contact avec les personnes que je souhaitais, parfois à des milliers de kilomètres, comme certains experts d’Axielles.com, ainsi que pour donner des informations sur mon activité, puis j’ai aussi connu les rencontres coups de pouce, ceux que j’ai donnés, ceux que j’ai reçus.
Points de vigilance : à cause de cette facilité, attention à ne pas dériver vers une relation trop familière après un clic de mise en contact via un réseau social pro. Un autre bémol : on parle beaucoup d’authenticité dans la communication sur les réseaux sociaux professionnels mais dans la mesure où ils s’intègrent maintenant dans une politique de communication d’entreprise, parce qu’ils demandent d’y consacrer un peu de temps, tant sur la forme que sur le fond, vous découvrez qu’en fait celui que vous croyez être votre interlocuteur n’est pas au courant de l’interaction, car la personne qui gère son profil est en fait son community manager …

Pour résumer : pour ne pas s’y perdre, que ce soit sur les réseaux sociaux comme dans les manifestations de networking ou les réseaux physiques, il faut savoir pourquoi on y va, ce qu’on cherche et ce que l’on apporte, et donc adopter la stratégie qui convient en terme de temps, de publication, d’interaction pour réaliser cet objectif de telle sorte à ne pas avoir l’impression de perdre de son temps, mais d’en gagner et de progresser, et dans ce cas , on les apprécie vraiment, à ne plus pouvoir s’en passer…  

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s