Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Mickael Guerin
_________________________________________________________

A la découverte d’un nouveau monde

En 2011, j’ai eu l’opportunité de travailler pour un e-commerçant. J’ai notamment pu l’inscrire sur Facebook, mais aussi sur Pinterest et surtout Twitter. Ce furent mes premiers pas réels dans ce nouveau monde. J’ai peu à peu découvert d’autres réseaux, certains où je suis, (WhatsApp, Plague, Skiller, Xing, … ), d’autres non (Tumblr, Snapchat, Instagram, …).
Certains sont plutôt orientés vie personnelle, d’autres relations professionnelles ou réseautage. Force est cependant de constater que ces vies numériques s’entrecroisent et que j’ai pu nouer sur Twitter ou LinkedIn des relations suffisamment fortes et de confiance pour accepter des « amitiés » sur Facebook. J’insiste cependant sur Twitter, ce drôle d’oiseau qui permet de rencontrer et d’échanger avec des profils qu’il aurait été quasiment impossible de rencontrer « en vrai » : journalistes, écrivains, célébrités, mais aussi roboticiens, scientifiques, professionnels du digital ou de la communication, ou staff des entreprises.
Et surtout, l’aventure du #i4Emploi, cet étonnant colibri qui avance de jour en jour, par capillarité, au service des talents en recherche d’emploi.
LinkedIn m’aura permis, outre le développement d’un carnet d’adresse virtuel, de m’intéresser plus en détail à la robotique, jusqu’à écrire quelques articles sur Pulse sur ce sujet (je ne me sentais pas légitime pour ouvrir un blog, mais la simplicité d’utilisation de Pulse, et le réseau déjà constitué m’ont encouragé à le faire sur LinkedIn). Ce réseau permet aussi de se tenir au courant des actualités qui nous intéressent et des gens qui la font.
Facebook me permet de mêler le pro et le perso, d’échanger avec des gens avec qui je peux être en désaccord (ou en complémentarité) politique ou sociale, tout en étant engagé par ailleurs sur des combats ou des intérêts communs. Je peux aussi y faire des liens entre mes connaissances digitales et mes connaissances réelles.
Mention spéciale à un réseau social français particulier, Skiller, sur lequel on échange des compétences, de la bienveillance. Grace à Skiller, j’ai pu avancer sur quelques dossiers personnels et professionnels. Et rencontrer, encore une fois, des gens que je n’aurais même pas imaginé approcher.
Provincial dans le fond de la Drôme, passant beaucoup de temps en train ou sur les routes, les réseaux sociaux m’ont largement permis de compenser ces handicaps de localisation par une proximité des échanges, au plus près, avec des drômois, et jusqu’en Amérique, en Inde, en Australie ; me permettant ainsi de découvrir un nouveau monde.

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________