Quali plutôt que quanti sur les #réseauxsociaux (@loutro1990) #612Rencontres #socialmedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Martine Le Jossec
_________________________________________________________

Quali plutôt que quanti

“Quelles sont les plus grandes erreurs des marques / entreprises / entités sur les réseaux sociaux ?”
C’est la question qu’a récemment posé à sa communauté un de mes contacts sur son mur Facebook.
Il y a tellement de réponses possibles que très vite, je lui ai donné une première liste, assez longue et dans le désordre, mais malheureusement non exhaustive :
– jouer les “divas” et ne parler que de soi sans se préoccuper de ce qui intéresse sa communauté. Etre intéressé au lieu d’être intéressant
– confondre sa page Facebook avec un placard publicitaire
– publier la même chose sur tous les médias sociaux sans tenir compte des spécificités de chaque média
– ne pas avoir de stratégie mais juste y être pour y être
– ne pas avoir de vraie ligne éditoriale
– vouloir “plaire à tout le monde” au lieu de se concentrer sur ses communautés
– ne pas avoir de planning éditorial et publier de façon irrégulière
– se focaliser sur les chiffres au lieu de viser la qualité des interactions et engagements
– ne pas générer d’engagement et oublier d’interagir avec ses communautés……
– ne pas mettre dans ce projet de vraies ressources autant humaines que budgétaires. …
– oublier que les collaborateurs sont la première communauté et leur brider l’accès pendant les heures de travail
– tout automatiser….. etc
Mais avec du recul, je pense que la plus grande erreur (et pourtant très répandue) est d’oublier que dans réseaux sociaux, il “y a sociaux” (comme le dit si bien Delphine Foviaux ! )… de négliger la puissance relationnelle et conversationnelle pour ne se focaliser que sur les chiffres.
N’oublions pas que ce n’est plus une marque qui porte ses messages à ses fans, mais d’abord “un humain qui parle à un humain”.
Fi du B2B ou du B2C, les réseaux sociaux c’est d’abord le H to H (human to human) !
D’ailleurs, avoir des tonnes de followers ou de fans, est-ce que cela sert à quelque chose si personne ne réagit à ce que vous publiez ?
En effet, les medias sociaux offrent une opportunité dingue d’avoir des échanges directs avec les internautes qui s’intéressent à vous, une possibilité en or de les identifier et de pouvoir interagir avec eux, voire même de les rencontrer.
Autant d’occasions de proposer des contenus utiles, pertinents, divertissants pour engager la conversation…. Mais aussi, faire une sélection et editorialisation efficace de votre veille orientée sur leurs besoins et centres d’intérêt (la fameuse curation)… et surtout, les inviter à proposer leurs propres contenus…. Alors, il reste encore beaucoup de chemin à faire et plusieurs pistes à ne pas négliger.
Restons donc concentrés sur la qualité des contenus et des échanges !

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s