L’Europe se mobilise contre les propos haineux (@droitdelacom) #612Rencontres #socialmedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Henri Rivollier
_________________________________________________________

L’Europe se mobilise contre les propos haineux

Le 31 mai, La Commission Européenne a signé un accord avec les principales entreprises de TI pour organiser la lutte contre les propos haineux ou violents diffusés notamment sur les réseaux sociaux. Mais cet accord ne déresponsabilise pas les Etats. Explications.
Facebook, Twitter, ou encore You Tube, Microsoft et Google viennent donc de s’associer à la Commission Européenne pour rendre plus efficace la lutte contre les propos violents ou racistes motivés par la race, la couleur de peau, la religion, l’ascendance ou encore l’origine nationale ou ethnique. L’objectif est de s’organiser pour que, sur la toile, de tels propos ne puissent connaître une propagation virale.
La principale mesure est un engagement à intervenir dans un délai très bref : 24 heures (on retient donc le délai imposé déjà en Allemagne). Pour y parvenir, les plateformes s’engagent à mettre en place des procédures et à former leur personnel.
Mais les mesures prises vont bien au-delà. Les différentes plateformes devront coopérer entre elles dans cette lutte. Elles devront également renforcer leurs partenariats avec les organisations de la société civile. Engagement est également pris d’élaborer et de promouvoir des contre-discours indépendants et de soutenir les programmes éducatifs de développement de l’esprit critique. Esprit critique qui, on le sait, est la base de l’éthique et le meilleur rempart contre l’endoctrinement.
L’accord prévoit des évaluations régulières, la première devant intervenir avant fin 2016. Il rappelle également aux Etats Européens qu’il est de leur devoir de poursuivre pénalement les auteurs de tels propos. En droit français, le signalement de tels propos est d’ailleurs une obligation…

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________


    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s