Cette 5eme partie complète et détaille les slides de la présentation (https://albanjarry.wordpress.com/2013/01/31/conference-mercredis-de-la-finance-sur-solvency-ii-30012013/)

5. Acteurs de Solvency 2 (Assureurs/Mutualistes, Asset Managers, Market Data Vendors, Editeurs, Prestataires de Services).

Lorsque dans le cadre du Club Ampee nous avons commencé notre groupe de travail entre 14 asset managers et 9 institutionnels, les principaux acteurs de la normalisation des échanges travaillaient déjà sur ce sujet depuis de nombreuses années.

Du côté des assureurs et mutualistes, selon la taille de l’établissement, le sujet avait été plus ou moins traité avec des options différentes. Certains avaient prévu de tout faire en interne : de la récupération des lignes de portefeuille, à la récupération des données et caractéristiques financières, au calcul unitaire des SCR. D’autres avaient prévu de déléguer tout ou partie de ces points en ayant pas la capacité de, par exemple, faire des moteurs de calculs de SCR ou n’avaient pas les référentiels ou progiciels adaptés.

Certains Asset Managers s’étaient positionnés très tôt, souvent dans le cadre de projets marketing ou de RFP, pour montrer leur capacité à gérer les portefeuilles sous contraintes de gestion assurantielle ou pour montrer l’adaptation aux besoins des clients en calculant des SCR estimatifs. Ils étaient plutôt dans une phase de conquête de cette clientèle.

A partir de septembre 2012, d’autres acteurs se sont positionnés officiellement et ont annoncé leur intention de proposer des solutions « Solvency 2 » :
• Des éditeurs de logiciels : face aux besoins de leurs clients d’industrialiser ces nouveaux indicateurs.
• Des Market datas vendors : qui avaient la capacité de fournir de l’information complémentaire ou de calculer des indicateurs complexes.
• Des prestataires de services : qui valorisaient déjà les portefeuilles et avaient la capacité d’améliorer leur offre de service.

Aujourd’hui, face aux reports successifs de la réglementation et face à l’instabilité des règles de calculs, il est compliqué de savoir quels seront les acteurs qui se positionneront définitivement sur Solvency II à terme.