Ce matin, lors de la conférence du Club AMPERE sur Solvency 2 (https://albanjarry.wordpress.com/2013/02/15/club-ampere-presentation-de-la-normalisation-des-echanges-solvency-2-entre-asset-managers-et-assureurs-fevrier-2013/), au cours des questions réponses, nous annoncions un possible assouplissement des règles sur le « look-through » (transparisation).

Depuis plus d’un an, le groupe de travail a évoqué ce problème et publié sur le sujet. Encore ce matin, nous mettions en avant une limitation du « look-through » à un niveau de transparence pour les Asset Managers (ce qui équivaut à 2 niveaux pour les Assureurs).

Des articles publiés aujourd’hui semblent confirmer une nouvelle tendance basée sur le pourcentage de détention des OPCVM. Si les assureurs ou mutualistes détiennent moins de 20% de leurs actifs en fonds de placement ils seraient probablement exonérés de « look-through » complet et pourraient passer par des agrégats.
A plus de 20%, la transparence serait obligatoire.

« Solvency II News: regulators consider easing Solvency II look-through
Rule makers may introduce partial aggregation of the look-through requirement for Pillar I SCR calculation in the standard formula, Solvency II Wire can reveal. According to a source close to the discussions in Frankfurt, rule makers are considering a proposal to allow undertakings that hold less than 20% of their total assets in collective investment funds to treat these funds on an aggregated basis for the SCR calculations… »
(http://solvencyiiwire.com/solvency-ii-news-regulators-consider-easing-solvency-ii-look-through/72187)

Au delà des aspects organisationnels et des différents types d’échanges (la normalisation publiée par le club AMPERE prévoit heureusement les 2 types de formats : détailé ou agrégé), on peut s’interroger sur l’impact soulevé justement dans les discussions ce matin avec des premières réactions d’investisseurs qui prévoyaient une limitation stricte des investissements en OPCVM à 20% pour éviter systématiquement la transparence complète.
L’industrie de l’Asset Management risque de subir encore quelques ajustements lié à la réglementation Solvency II et il est possible que des transferts vers d’autres types d’investissements ou d’autres supports s’opèrent.
Il faudra néanmoins attendre encore un peu avant d’avoir une version définitive de la réglementation et différents bouleversements sont encore à prévoir d’ici 2016 (ou 2017?).