Hervé Alexandre vient de publier un article sur la transposition des réglementations bancaires aux limites de vitesses routières :


Si les régulateurs bancaires s’occupaient de sécurité routière
Si la logique de supervision bancaire qui prévaut depuis quelques années guidait également la sécurité routière, que deviendrait une règle aussi simple que la limitation de la vitesse à 130 km/h sur autoroute ? Que deviendrait également la sanction en cas de dépassement ?…
(http://banquesetsupervision.blogspot.fr/2013/05/si-les-regulateurs-bancaires.html)