Generation Twitter par Eric Lombard @Eric_R_Lombard (Extrait du #LivreBlanc #112Regards) #Twitter

____________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
____________________________________________________

Voici un extrait, écrit par Eric Lombard, du livre blanc « 112 regards sur Twitter »

Generation

Le tweet a remplacé la dépêche AFP, et l’AFP est maintenant sur Twitter.
Pour ma part, ma promenade quotidienne au kiosque est devenue une consultation du fil Twitter et de mes abonnements digitaux.

Pour ouvrir le nouveau livre blanc d’Alban Jarry, je me suis amusé à regarder l’évolution des trois secteurs banque / Finance / assurance sur Twitter. Depuis la fin de 2013, l’audience des vingt premiers comptes de nos institutions a été multipliée entre 2,5 et 3,2. L’audience de l’assurance a été multipliée par 5 en 18 mois, la plus forte progression de ces 3 univers. Ils totalisent ainsi près de 115.000 followers1.
J’ai d’ailleurs été heureux de voir dans les classements d’Alban que plusieurs de mes collègues de Generali France faisaient partie du Top 20 des influenceurs du secteur.

De l’entreprise verticale à l’entreprise horizontale

Cette progression va se poursuivre, les personnes oublieront leur appréhension de ces nouveaux moyens de communication, en comprendront les codes et en retireront les bénéfices en termes d’inspiration, de créativité, de dialogue avec leurs parties prenantes. Cela va accélérer les transformations à l’œuvre dans les entreprises.

• En matière de management : les médias sociaux facilitent la culture du partage de l’information, la propagation de l’intelligence collective. L’entreprise verticale voit ses jours comptés. Sous l’influence des jeunes générations, elle va devenir de plus en plus horizontale : sa hiérarchie devra tirer sa légitimité de sa capacité à fédérer. Mais les nouveaux outils ne sont rien sans de nouvelles mentalités. Sur les réseaux sociaux, chacun peut devenir influent à condition de donner à voir et à penser aux autres. Dans nos entreprises nous devons donner plus d’inspirations, d’autonomie et de responsabilités à nos équipes. C’est aussi en suivant cette voie que nos secteurs pourront attirer les jeunes générations ;

• Capacité d’innovation : Nous pouvons construire de nouvelles relations grâce aux usages que permettent les médias sociaux qui rendent poreux les murs de l’entreprise. L’économie collaborative a rebattu les cartes. La finance, la banque et l’assurance sont au cœur de ces nouveaux challenges avec le développement des fintechs, le crowdfunding, le crowdequity et le développement de nouvelles garanties pour ces communautés.

• Relations avec nos parties prenantes : Les medias sociaux font évoluer les rapports de forces entre l’entreprise et ses parties prenantes. Depuis son apparition, Twitter a permis une nouvelle forme d’interaction. Nos collaborateurs, nos clients, nos partenaires peuvent devenir des influenceurs ; des ambassadeurs ou des détracteurs. Nos clients peuvent prendre la parole pour dire ce qui va ou ne va pas dans les offres et les actions de nos entreprises. Nos collaborateurs peuvent relayer avec crédibilité ce qu’ils apprécient dans leur vie quotidienne de salariés ou bien questionner nos modèles. D’où l’importance grandissante de la e-réputation et de la recommandation

L’usage des médias sociaux va grandissant, nous allons encore découvrir de nouveaux gisements d’influence et de rayonnement pour nos secteurs grâce à l’investissement en temps et en énergie que tous leurs acteurs y consacrent. Le nombre de followers d’Alban Jarry n’a pas fini de croitre !

Note :
1 – A titre de comparaison, leur audience pourrait être rapprochée de celle d’un média économique comme Les Echos (Diffusion OJD des Echos 128.088 exemplaires tirés – juin 2015). Bien sûr, ne comparons pas les deux types d’informations ! Les medias sociaux prouvent leur réactivité pour l’information en temps réel mais l’analyse avec du recul reste l’apanage des medias classiques. Eux-mêmes, d’ailleurs, ont bien compris l’intérêt de Twitter pour relayer l’actualité chaude.

    

    

    
_________________________________________________________
Présentations :
_________________________________________________________

    

    

    

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s