Comment j’ai retrouvé un job avec les réseaux sociaux et #i4EmploiR ! interview de @KrolineBettini par @SeverineLienard

____________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
____________________________________________________

Caroline Bettini vient de retrouver un job en utilisant notamment #i4EmploiR, Séverine Liénard l’a interviewée pour en savoir plus. Pour les personnes en recherche d’emploi, n’hésitez pas à vous inspirer de ses conseils :

ITW Caroline Bettini – DRH

– Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Caroline Bettini, je suis Directeur des Ressources Humaines mais surtout ce qu’on appelle un Happiness Director très sensible au développement et à l’intelligence collective, même si ce terme est beaucoup usité ces derniers temps car le spectre est large et pas toujours appréhendé par tous. J’ai une autre corde à mon arc, celle du digital….HR 2.0 …3.0 !

– Quel type de travail venez-vous de trouver ?

Je viens de trouver un poste de HR Director avec quelques merveilleux challenges, qui sont ceux du digital et de la communication Corporate (marque employeur, e-reputation ….). Poste qui va me permettre d’utiliser toutes mes compétences et mon savoir-être dans les domaines que j’adore et Ô combien stratégiques pour les sociétés qui vivent la « disruption ».

– Comment avez-vous utilisé les réseaux sociaux dans le cadre de votre recherche ?

L’objectif tout d’abord était de savoir ce que je voulais trouver comme poste car ce que je ne voulais plus faire était déjà plus facile à formuler. Partant de là, j’ai axé mon action sur la visibilité de mon profil en fonction de mon objectif et bien évidemment de mon savoir, savoir-faire et particulièrement mon savoir-être. J’ai commencé par faire un CV qui me correspondait et dans lequel transparaissait la personne que je suis. Par exemple le dynamisme (car on a beau le dire …ou le taire, l’âge est aussi un frein), le côté digital (un CV plus moderne, pas décalé…quoique j’aurais aimé ! mais tous les recruteurs ne sont pas en mesure de l’appréhender ; et puis je suis HR :)….pas data scientist ou growth hacker).
Ce CV je l’ai partagé, ce qui m’a permis d’en mesurer l’impact . Les retours ont été nécessairement intéressants tant par les regards très « conventionnels », les intuitifs, les bienveillants et même les critiques. Mais finalement personne n’est passé à côté de ce que je voulais qu’il reflète, à savoir beaucoup plus que mon savoir-faire ou mes compétences.
Ensuite, tout s’est enchaîné. J’avais franchi une étape. Puis ce fût le tour de mon « empreinte digitale » (LinkedIn, Viadéo, Twitter et Facebook). Cette étape est également extrêmement importante et à traiter judicieusement car on n’aborde pas sa « vitrine » LinkedIn ou Viadéo comme celle de Twitter ou encore Facebook. J’en parle au présent car c’est du travail au quotidien. On fait, refait, défait, dépoussière, renouvelle, alimente la « devanture » de sa vitrine. Ce « personal branding » est la clé majeure pour être repéré ou ciblé dans les sourcing. Tout ceci est mon humble mode d’emploi et je suis certaine que j’ai encore à apprendre et à améliorer….et c’est super !

– Avez-vous utilisé #i4Emploi ? et pensez-vous que cela fut efficace dans votre recherche ?

Oui j’ai utilisé le collectif #i4Emploi. Il fallait cette initiative (et encore merci !), cette communauté d’entraide bienveillante qui ne juge pas mais qui relaie simplement et avec efficacité dans les réseaux et réseaux de réseaux.
Suite à la publication de mon profil via le collectif #i4Emploi, un DGA, ancien DSI m’a contactée. Pas d’annonce et pas de job description mais il cherchait une personne avec ses défauts et ses qualités en mesure de travailler avec lui et son Président tout en accompagnant cette révolution ou disruption dont je parlais précédemment. Donc RDV pris et 2 entretiens (youhou ! j’en ai eu jusqu’à 10 pour un même poste) axé sur ma personne, sur qui je suis. Et puis comme il le dit c’était comme demander à un chauffeur s’il a son permis. Il m’a raconté une histoire (Story Telling). J’ai aimé cette approche peu conventionnelle et surtout loin des discours que j’ai pu entendre. Les personnes m’ont plus, les challenges aussi.
Rapidité, horizontalité, proximité, réactivité, les ingrédients étaient là.

– Pensez-vous que les réseaux sociaux permettent de trouver un travail plus vite en y mettant en avant ses compétences ?

Oui on ne peut pas se passer des réseaux sociaux, il ne faut pas oublier qu’il y a un marché caché. Et seuls les réseaux peuvent ouvrir ces portes. Mais les compétences ne suffisent plus. Vous pouvez embaucher le meilleur technicien au monde, s’il est associal ou individualiste, les impacts dans votre entreprise seront catastrophiques.

– Quel(s) conseil(s) pouvez-vous donner aux personnes en recherche pour accélérer leur retour à l’emploi ?

Développez votre « empreinte digitale », faites-vous aider, mesurez, ajustez et utilisez #i4Emploi !

Les réseaux sociaux vous ont-ils permis de faire des rencontres professionnelles que vous n’auriez pas fait autrement ?

Certainement ! Vous connaissez la Sérendipité ? 🙂

Twitter: https://twitter.com/KrolineBettini?lang=fr

    

    

    

    

    

_________________________________________________________
Présentations :
_________________________________________________________

    

    

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s