Les #RéseauxSociaux et l’entreprise : un lien social (@radv44 #612rencontres) #socialmedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
texte de Régis Adam de Villiers
_________________________________________________________

Les réseaux sociaux et l’entreprise : un lien social !

Avant de nous jeter à corps perdus dans le lien entre réseaux sociaux et entreprise, remettons quelques secondes l’église au centre du village. Reparlons quelques instants du lien entre le « social » et l’entreprise.
En effet, l’entreprise, dans son ADN, est truffée d’allusions au « social ». Cela commence par sa création, avec le dépôt de son capital social. Puis dans le cadre de son développement, l’entreprise recrute, se structure, créant d’inévitables relations sociales au sein de l’entreprise. Enfin, elle s’organise autour de partenaires sociaux. Certaines d’entre elles disposent même parfois d’une assistante sociale…
La relation de l’entreprise avec ses partenaires, ses clients, ses fournisseurs s’appuie également sur des codes sociaux incontournables.
En clair, la dimension « sociale » est donc l’un des poumons du développement d’une entreprise.

Quel lien, me direz-vous, entre ces aspects sociaux de l’entreprise et les « réseaux sociaux » ? Tout, justement ! Et même peut-être une partie de son avenir…
En effet, avec le 2.0 et l’avènement des réseaux sociaux, nous avons trouvé de nouvelles fonctionnalités au « social », de véritables effets de levier d’accomplissement personnel qui contaminent des groupes, et deviennent incontournables !

Ainsi, des individus « experts » dans leur domaine (cela peut être en comptabilité, marketing, recrutement…), mais peu reconnus, ont désormais un moyen de s’accomplir personnellement, se rendre visible, se sentir utiles ! A cette fin, Twitter est un outil que je trouve merveilleux, qui a fait émerger certaines personnalités qui auparavant ne se rendaient pas compte de leur « pouvoir ». De l’autre côté, des « veilleurs » en recherche d’informations ciblées sur un marché, des nouveautés, des opportunités, bénissent le # pour organiser une revue de presse captivante, se sentir « upto date » et peuvent échanger avec des sachants ! De vraies barrières sont tombées, de vraies opportunités de progrès et de rencontre. Du vrai « one to one » qui devient progressivement du « BtoB » ! Et ces exemples dupliqués par milliers, donne l’image d’une société qui mue !

Parlons de LinkedIn. Dans un autre genre. Moins de veilleurs. Beaucoup d’offreurs. On offre son profil, son envie, ses compétences, en toute transparence. On échange, en BtoB, on développe son réseau. On se fait connaître, on devient visible, voire lisible. Au départ un site « RH », LinkedIn devient de plus en plus une « place de marché » que ce soit pour de la compétence (l’ADN de LinkedIn), mais aussi pour du business ! Faire connaître JE devient de plus en plus faire connaître NOUS (l’entreprise, ses innovations, ses besoins…). Ces « add », « like », « share » constituent ainsi les codes d’une communication plus globale, instantanée et diaboliquement efficace, qui, peu à peu, deviennent une norme de communication entre les individus, chose qu’ils n’auraient jamais faites avant l’émergence de ces outils (ou alors, devant la machine à café, mais avec un public bien plus restreint…).

Et bientôt, dans toutes les entreprises, le journal interne sera remplacé par un Réseau Social d’Entreprise : la même chose, mais en interne. Pour que l’information, la créativité fusent de manière égalitaire et transversale.

Bref, les réseaux sociaux font tomber des barrières. Vite. Les individus y exposent leur savoir-faire. Les entreprises y exposent leur savoir-faire.
Attention néanmoins à ne pas confondre le savoir-faire et le faire-savoir.
Car c’est sans doute ici que nous trouvons la menace des réseaux sociaux : se tromper d’usage, et mettre en avant à tout prix le faire savoir en délaissant le savoir-faire.
Or, les réseaux sociaux ne peuvent remplacer la compétence. Ils la subliment, la partagent, mais ne la remplacent pas.
Les entreprises qui font cette erreur « marketing » le payent d’ailleurs généralement… par un bad buzz… car les réseaux sociaux, mal utilisés, peuvent aussi broyer une e-reputation…
Oui, un nouveau mode, de nouveaux codes : les réseaux sociaux sont devenus un média, un outil, un incontournable du quotidien de bon nombre d’entreprises ! »

_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s