#Twitter : 140 caractères pour quoi faire ? (@ronanLM) #612Rencontres #socialmedia

Gold sponsor du blog
Microsoft Surface Pro Six Financial Information - données financieres - MArket Data

sponsors
Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing  Cap-Fi Group cabinet en banque finance assurance  Quanteam cabinet en assurance banque asset management
sponsor du blog

Extrait du livre Blanc « 612 rencontres sur les réseaux sociaux »

_________________________________________________________
Texte de Ronan Le Moal
_________________________________________________________

140 caractères pour quoi faire ?

En toute chose, il y a un côté obscur. Twitter n’échappe pas à cette règle. Utilisateur actif depuis quelques années maintenant, je dois l’avouer, j’ai failli céder à cette frénésie des 140 caractères que vous partagez pour recruter des followers, constater les RT multiples suscités par vos post… Bref, j’ai failli céder à cette consommation d’informations où l’info devient un prétexte pour mieux valoriser la « vitrine ». Et puis, j’ai remis de la rigueur, parce qu’il en faut lorsque l’on est pourvoyeur d’informations, pour définir les sujets que je souhaite partager. Des sujets qui traitent de domaines où je peux revendiquer une forme de légitimité à m’exprimer. Des sujets pour lesquels je sais que ceux qui me suivent imaginent – j’espère qu’ils ont raison ! – que je peux avoir un avis « d’experts ».
Et comme moi aussi j’ai mes propres recherches d’expertises, je follow ceux qui me les font partager et pas ceux qui vont me suivre forcément…
Twitter est un outil pertinent pour celui qui a bien réfléchi à ce qu’il recherche ainsi que les sujets pour lesquels d’autres peuvent avoir un intérêt à suivre l’actualité que vous partagez.
C’est le pire si on en fait une consommation anarchique et sans fil conducteur.
Certains diraient alors qu’il vaut mieux s’abstenir. Peut-être, mais que ce soit Twitter ou les réseaux qui prendront le relai, ils deviennent progressivement une sorte d’incontournable.
Les réfractaires peuvent donc se préparer et se rassurer : qu’ils soient numériques ou plus conventionnels, nos moyens d’expression, pour être efficaces et pertinents, feront toujours appel à des qualités « d’écriture » élémentaires. Le reste, ce n’est que de l’apprentissage « technique ». Et apprendre, c’est bien ce qui nous fait avancer !


_________________________________________________________
Les 2 tomes :
_________________________________________________________

    

_________________________________________________________
un extrait :
_________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s