J’interviendrai le 12 novembre dans le cadre d’une conférence organisée par Kramer Levin et Kurt Salmon :

 

Conférence Kramer Levin / Kurt Salmon - Directive AIFM

 

L’entrée en vigueur progressive de la directive AIFM, qui a été récemment transposée en France, renforce les responsabilités des sociétés de gestion et dépositaires en matière de gestion alternative.
Si les contraintes de la directive, relatives notamment à la gestion des risques, les rémunérations ou la conservation des actifs impliquent des adaptations significatives de leur organisation, elle ouvre aux gérants de nouvelles opportunités de commercialisation de leurs fonds alternatifs à échelle européenne. Les investisseurs institutionnels pour leur part bénéficient d’exigences réglementaires renforcées qui facilitent leur accès aux fonds alternatifs. Enfin, le rôle du dépositaire est affirmé au niveau européen ; l’impact sur leur offre de services et leur modèle organisationnel est majeur.

Kurt Salmon et Kramer Levin organisent une conférence thématique qui sera l’occasion de faire un état des lieux des changements réglementaires, organisationnels et opérationnels que les acteurs de la gestion alternative et des asset servicers doivent tourner à leur avantage pour élaborer un nouveau modèle de développement.

Programme de la conférence

Ouverture de la conférence
Jean-Fabrice FEUILLET et Maxime GAUDIN, Associés, Kurt Salmon

Quels changements réglementaires ?
Dana ANAGNOSTOU et Hubert de VAUPLANE, Associés, Kramer Levin

Etat des lieux et perspectives pour les acteurs français de la gestion alternative, et le témoignage ainsi que le retour d’expérience de
Philippe RICARD, Responsable Asset and Fund Services – BNP Paribas Securities Services
Alban JARRY, Président du groupe de travail Reporting AIFM/ESMA, à l’AFG

Retour d’expérience : la mise en place de l’AIFM au Luxembourg – Modèles Opérationnels
Daniela KLASEN-MARTIN, Managing Director, Country Head, Luxembourg –CRESTBRIDGE

 

Plus d’articles sur le blog :