Hier lors du Forum GI (http://www.forumgi.com) avait lieu une conférence traitant du :

PARCOURS RÉGLEMENTATION

• Quelles anticipations peut-on tirer des mesures d’application de la directive AIFM.
• Quelle transposition d’AIFM en droit français.
• Quelles opportunités apportées par la directive pour les investisseurs institutionnels.

Animé par : Antoine SARAILLER, Secrétaire général – QUANTVALLEY, Avocat Associé – DECHERT LLP

> Jean EYRAUD, Président – Af2i
> Laurence FHIMA, Head of business development, Alternative assets funds – SOCIÉTÉ GÉNÉRALE SECURITIES
SERVICES
> Sébastien MARCK, Directeur juridique – RBC INVESTOR SERVICES
> Xavier PARAIN, Directeur adjoint en charge de la Direction de la gestion d’actifs – AUTORITÉ DES MARCHÉS
FINANCIERS

Xavier Parain y est longuement revenu sur les conséquences d’AIFM et en particulier sur l’impact pour les Sociétés de Gestion Françaises dont plus de 8000 fonds vont être touchés par cette réforme (tous les fonds non UCIT). La terminologie OPCVM sera désormais strictement limitée aux seuls fonds UCIT.

Cette réforme va impacter l’organisation des Asset Managers qui vont devoir faire converger leurs process pour tous leurs fonds (UCIT et AIFM étant relativement proches) tout en complétant pour AIFM par quelques particularités (rémunération, reporting, liquidités, …)