J’ai répondu à quelques questions dans le cadre de cet article de l’Argus de l’Assurance(Caroline Lechantre) sur les gouvernance et le pilier 2 de Solvabilité 2 :


Un corset qui devra laisser respirer les assureur
Afin de renforcer la gestion des risques et la solidité des entreprises d’assurances, Solvabilité 2 plonge au coeur même de l’organisation du pouvoir. Mais le système de gouvernance défini par la directive, qui reste à traduire en droit français, devrait laisser respirer les différents modèles hexagonaux.
Au total, les organismes ne devraient pas se voir imposer d’organigramme ou de modèle de gouvernance unique. Mais chacun devra se saisir des différents éléments de la directive et s’interroger sur la meilleure manière de s’y conformer. « C’est l’une des contraintes, souligne Alban Jarry, directeur du programme Solvabilité 2 à La Mutuelle générale. La réglementation laisse à chacun le soin de trouver la solution pour piloter efficacement ses risques en interne et, in fine, les reporter correctement au régulateur national et européen. » La souplesse demandera donc un peu d’exercice.

Un corset qui devra laisser respirer les assureur par @argusassurance #Solva2

    

Voici une présentation d’une conférence que j’ai fait récemment sur le thème :

    

    
Retrouvez d’autres articles ou présentations :