Je suis une sorte de couteau suisse (@Beckerjean) #VotreJob #RecrutezMoi #Emploi #Communication – Entretien avec un pro de la communication digitale (Jean Becker)

______________________________________________________________
GOLD sponsor du blog :
Six Financial Information - données financieres - MArket Data

Sponsors :
Actuelia cabinet en actuariat Caceis, un des leaders mondiaux en Asset Servicing Cap-Fi Group cabinet en banque finance assuranceQuanteam cabinet en assurance banque asset management
______________________________________________________________

Dans le prolongement du post publié le soir de la journée #VotreJob sur Twitter (https://albanjarry.wordpress.com/2015/02/24/votrejob-et-recrutezmoi-en-direct-sur-twitter-20-twittos-a-embaucher-rapidement/), j’ai souhaité vous faire découvrir un peu plus les personnes que je vous avais présenté à cette occasion.
Voici donc un entretien avec Jean Becker :

Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai entamé un virage professionnel il y a presque 3 ans. Suite à la mise en liquidation du jour au lendemain de mon employeur. Même si tout le monde se rendait bien compte qu’il y avait des soucis financiers, personne n’imaginait l’ampleur de ceux-ci. Le choc a été violent. Bien que passionné par les relations humaines, par les défis, j’en avais marre du commercial pur. J’ai décidé de revenir vers les métiers qui m’ont toujours attiré : la communication, le marketing et la stratégie.
Plutôt que d’aller frapper à la porte d’entreprises et de me voir « refoulé », j’ai décidé de me mettre en auto-entrepreneur. J’ai travaillé pour des petites structures, essentiellement dans la communication. Création rédactionnelle, un peu de graphisme, mais surtout, cadrer une stratégie pas forcément bien définie.
La même année, j’ai connu un énorme échec. Personnel celui-ci, avec un divorce. Je l’ai très mal vécu psychologiquement. Sans m’en rendre compte, j’ai entamé une lente descente aux enfers. C’est essentiellement une association sportive pour laquelle j’œuvre bénévolement qui m’a aidé. Il s’agit de l’ASM Omnisports, la section rugby en particulier. Je m’occupe de l’intégralité de sa communication. Certes, ce travail est bénévole, mais il m’a apporté une expérience hors du commun, en côtoyant des gens très exigeants, qui ne visent que l’excellence.
Cette tranche de vie m’a permis de faire une introspection très profonde. Elle m’a endurci, mais dans le bon sens. J’ai acquis une très grande résistance aux pressions. Pour ça, je remercie ce divorce. J’irai presque jusqu’à dire que je suis devenu redoutable dans la gestion de crise(s), désamorcer une situation explosive.
Une amie m’a dit il y a peu « tu es un aigle aux ailes froissées ». Tout ce qu’il me manque pour déployer mes ailes, c’est une sérénité professionnelle.

Quel type de travail cherchez vous ?

Je suis une sorte de couteau suisse. Je sais faire beaucoup de choses. Mon éducation familiale m’a apporté cette curiosité nécessaire pour toujours progresser. Mon père étant médecin, il m’a toujours appris à apprendre, à ne pas se reposer sur ses lauriers, à toujours se remettre en cause. J’ai appris à m’adapter. En ça, mon cursus à Grenoble EM m’a été particulièrement bénéfique. Au fil de ma scolarité, j’ai compris que cette école ne formait pas des dirigeants lambdas, mais les dirigeants de demain. Ceux qui seront capables de s’adapter à toutes situations.
Mes domaines d’expertises sont la communication sous toutes ses formes, le marketing, la stratégie. J’ai aussi une bonne expertise en enseignement, transmettre des savoirs, mais surtout une envie de progresser.
Pour moi, communication, marketing et stratégie sont 3 domaines intimement liés. Suivant les structures, les uns sont des outils de l’autre et inversement.

Pourquoi avez vous participé à cette journée #VotreJob #Recrutez moi de Twitter ?

On est au 21ème siècle, non ? Il faut vivre avec son temps. Je crois que des outils traditionnels tels les sites d’offres d’emplois ou les cabinets de recrutement ne sont plus les outils de demain. Ils seront toujours présents, mais ils doivent s’adapter aux outils qui nous sont proposés. Il en va de même pour des réseaux type LinkedIn ou Viadeo. Je pense que demain se construit avec l’entrelacement de tous ces outils. Ils sont une bonne porte d’entrée à ce qui fait qu’un recruteur dira oui ou non à un candidat exprimé ou non, à savoir la qualité de la relation humaine. Même si celle-ci est virtuelle dans un 1er temps.
Je crois que les mots ont une puissance énorme. Ils en disent très long sur la personnalité des gens. (diversité sémantique, qualité de l’orthographe, de la grammaire ou de la syntaxe, etc…).

Comment avez vous vécu le déroulement de cette journée ? Quels sont les contacts que vous y avez obtenu ?

C’est tombé un jour où j’avais un très gros impératif professionnel dans l’après-midi. Donc je savais que je ne pourrai pas être attentif et réactif toute la journée. Il me fallait donc être pertinent dès le début de la journée pour être repéré.
Je savais qu’il fallait frapper fort. C’est ce que j’ai fait dès 8h30. En réactivant mes tweets à intervalles réguliers pour rester en tête de liste. Globalement, ça a plutôt bien fonctionné. En 4 ou 5 tweets dans la matinée, j’ai été lu un peu plus de 4000 fois sur l’ensemble de la journée. S’en est suivi des consultations de mon profil sur LinkedIn. Une 15aine sur la journée. Mais rien de pertinent. C’est surtout le mercredi et le jeudi que les contacts sont arrivés. J’ai eu en revanche une seule proposition de rdv, mais pour un poste en Alsace. Home-office refusé par l’employeur. Mes contingences privées font que je ne peux pas aller à plus d’une heure de route de Clermont. Je suis père d’un enfant de 5 ans, je me suis battu pour avoir la garde partagé, je ne veux pas détruire tout ça d’un coup. Lui et moi avons besoin l’un de l’autre pour notre équilibre.

Ces contacts se sont-ils concrétisés par des rendez vous en vue d’un travail ?

Pour le moment, rien de concret. Je ne suis pas Auvergnat d’origine, mais je commence à bien connaître la culture de cette région. L’Auvergnat a besoin de temps pour avoir confiance. Car c’est ça le maître-mot. Confiance. Elle est la clé de tout.
J’ai tout de même eu 3 propositions, mais pour des postes commerciaux, des « chasseurs » comme disent les recruteurs. Mais moi, je sais que je ne suis pas un chasseur. Je suis un éleveur.

En dehors du recrutement, cette journée vous a-t-elle permis d’avoir des contacts professionnels qui peuvent vous aider ?

Très clairement oui. Vous en êtes un bel exemple, Alban. Sur twitter, un autre influenceur me suit depuis. C’est que mes écrits plaisent. Il ne manque pas grand chose pour débloquer la situation. Pour reprendre une phrase vue plusieurs fois sur twitter notamment : « la recherche d’emploi n’est pas un sprint mais un marathon ».

Pensez-vous que cette journée vous aidera à retrouver un travail plus vite ?

Je n’en sais rien. Je l’espère en tous cas. Encore une fois, on est au 21ème siècle. Il faut savoir utiliser les outils à notre disposition. Tout en s’appuyant sur ce qu’on a pu apprendre avec les « vieux » outils.

Avec quelques jours de recul, quel bilan tirez-vous de cette journée ?

Bilan mitigé. D’un côté, du positif, avec une exposition « médiatique », de l’autre négative car pas encore de retombée concrète. Quoiqu’il en soit, c’est une belle initiative de la part de Twitter. Ca laisse préfigurer les RH de demain.

Quelles sont vos 5 principales qualités en hashtag qui peuvent inciter un recruteur à étudier votre profil ?

#Pertinence #Réactivité #Créativité #Analytique #Réfléchi

Comment utilisez-vous LinkedIn dans votre recherche ?

Je m’en sers comme une vitrine de ce que je sais faire, de ma personnalité. Je pense qu’aujourd’hui, les recruteurs sont à la recherche de personnalités plus que de compétences. Ils cherchent des talents. Et les talents, même s’ils n’ont pas toutes les compétences, par leur personnalité, ils sont capables d’apprendre très vite. Un exemple connu en Auvergne. L’ancien président de l’ASM Clermont Auvergne, club de rugby phare du TOP 14, est diplômé INSA. Pourtant il a fait une grande partie de sa carrière professionnelle dans les ressources humaines chez Michelin.

Utilisez-vous d’autres réseaux sociaux pour chercher du travail ?

J’ai utilisé Viadeo un temps. Mais je trouve son interface trop fouillie, pas assez structurée. Je l’ai délaissé. Facebook est un outil strictement privé pour moi. Ce qui est visible par les personnes en dehors de mes contacts est choisi. En revanche, je me sers de mon compte pour administrer 2 pages professionnelles. J’utilise de plus en plus Twitter. Il a l’avantage d’être visible par tous facilement. Et ne laisse aucun droit à l’erreur. Et ça, travailler sans droit à l’erreur, j’adore.

Contact

Hawa Yacoub
@Beckerjea

_________________________________________________________
Présentations :
_________________________________________________________

________________________________________________________
Livre Blanc 735 utilisateurs aimantés par LinkedIn :
_________________________________________________________

Le Livre Blanc « 735 utilisateurs aimantés par LinkedIn  » est consultable et téléchargeable gratuitement sur les plateformes :

Slideshare scribd Calameo livresblancs.fr youscribe kob fnac fnac

  • Liens :

Groupes LinkedIn PRofil LinkedIn auteur LinkedIn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s